oct 11

10

Début … et fin !

Posté sous la rubrique WorldSkills.
Pas de réaction. Imprimer cet article.

Cette fois, je n’aurai pas eu le temps de poster de nouvelles ni même de faire de photos. Trop pris par mon rôle de chef expert, je n’ai pas eu l’occasion de sortir mon appareil une seule fois entre la cérémonie d’ouverture et celle de clôture. Les quelques images qui suivent sont donc les seules que je garderai de cette édition de WorldSkills… en attendant que les collègues me passent les leurs !

Après le stade de rodéo de Calgary, c’est un lieu très célèbre qui accueillait la cérémonie d’ouverture : The O2  (ex Millenium Dome) sur le toit duquel James Bond échappait de peu à la mort dans « The world is not enough ». Les 9000 places disponibles n’étaient pas toutes occupées mais presque…

Côté spectacle, c’était classique mais relativement réussi : évocation des différentes parties du pays en commençant par l’Écosse…

… et en terminant par l’Angleterre, après quelques détours par l’Irlande du Nord et le Pays de Galles.

Tradition respectée pour le défilé des équipes avec notre petite délégation dans les premières (par ordre alphabétique, bien entendu).

Le passage d’une cinquantaine d’équipes prend malgré tout un certain temps.

Heureusement, certaines sont un peu plus hautes en couleurs que d’autres, comme les Néo-Zélandais et leur habituel haka ou les Japonais, un peu moins sobres que d’habitude.

Retour à l’O2 pour la cérémonie de clôture : cette fois, les gradins seront combles (les places libérées par la non-venue de la Turquie auront fait quelques heureux, en particulier parmi les parents des candidats).

Comme toujours, nous sommes un peu perdus au milieu d’équipes beaucoup plus fournies. Difficile de faire autant de bruit que les Brésiliens placés juste derrière nous… Il faut dire qu’ils ont récoltés beaucoup plus de médailles.

La soirée se passe au rythme des remises de prix. Dans les métiers qui nous concernent, c’est le web design qui passe en premier. Si le Brésil, la Corée et Macao remporte les lauriers, Guillaume rate de peu la médaille d’excellence.

Côté Infographie, l’Italie devance le Brésil (encore) et la France. Thomas n’est pas sur le podium mais, avec 511 points sur 600, il décroche une des trois médailles d’excellence glanées par les Belges.

Mais la bonne surprise vient de l’imprimerie. Olivier s’empare du bronze derrière une Japonaise et une Finlandaise. Sans une erreur idiote le second jour, l’or était à sa portée. Quoiqu’il en soit, il sauve la soirée des Belges et nous permet de crier au moins une bonne fois !

Il complète d’ailleurs sa collection avec la médaille du « Best of nation », remise pour le meilleur score de tous les candidats belges. C’est déjà la troisième fois que le Cepegra reçoit indirectement cette récompense, après Jordan Poulain en 2005 (en imprimerie également) et Sophie Bernès l’an dernier à EuroSkills (en Infographie)…

Les commentaires sont terminés.