juin 09

16

Désencrer des fichiers PDF

Posté sous la rubrique Imprimerie,Pré-presse.
Pas de réaction. Imprimer cet article.

J’avais promis de ne plus consacrer d’article aux mystères d’Acrobat… J’avais menti. Voici donc encore un billet dédié au logiciel d’Adobe. Cette fois, il s’agit d’une méthode pour corriger un défaut beaucoup trop courant : l’encrage excessif des images contenues dans les PDFs.

Au hit parade des soucis fréquents des imprimeurs, les PDFs trop encrés occupent une place de choix depuis déjà quelques temps. En effet, de nombreux fichiers sont créés à partir des réglages par défaut des logiciels Adobe et ceux-ci utilisent un profil appelé Fogra27. Son inconvénient majeur, j’en ai déjà parlé, est qu’il génère des séparations quadri avec un encrage total (c’est-à-dire la somme des quatre encres primaires) pouvant aller jusqu’à 350 %. Adapté à de l’impression de luxe sur papier de qualité et presse moderne, ce réglage se révèle beaucoup plus gênant pour d’autres types de travaux.

Déceler ce type de problème est possible via la palette  Aperçu de la sortie. Dans sa rubrique Séparation, elle offre une case à cocher Couverture totale de la zone accompagnée d’un champ où l’on peut spécifier une valeur. En y entrant un nombre comme 300, on voit alors apparaître en vert toutes les zones dont l’encrage dépasse cette limite.

tac1

Dès qu’on entre une valeur dans le champ « Couverture totale de la zone », les parties d’image qui dépassent celle-ci s’affichent en vert.

Méfiez-vous cependant du fonctionnement bizarre de l’aperçu de sortie : son rôle est de simuler ce que donnera l’impression, pas de vous montrer la réalité du fichier. N’hésitez pas à passer par l’option Inspecteur d’objet pour vérifier si l’image analysée possède un profil et si oui, lequel. Reportez-vous au billet consacré à ce sujet si vous souhaitez davantage d’explications.

tac2

L’inspecteur d’objet permet de vérifier si les images possèdent un profil ou non. Ici, l’indication DeviceCMJN prouve que le fichier est dépourvu de profil et que les valeurs affichées par la palette d’aperçu seront fiables. 

Si cette exploration vous a donné la certitude que certaines images possèdent une couverture d’encre excessive, il faut alors les « désencrer » afin qu’elles puissent être imprimées plus facilement. Plusieurs éditeurs (Agfa, Alwan, etc.) ont créés des logiciels spécialisés qui effectuent ce travail de manière optimale mais ces programmes sont coûteux. Quand on ne dispose que d’Acrobat, la correction reste possible mais est un peu moins parfaite et surtout plus complexe…

Dans la cas qui nous occupe, les photos que nous devons modifier sont bien entendu en CMJN. Pour les transformer, nous allons devoir passer par la commande Options avancées > Impression > Convertir les couleurs… puis nous choisirons de ne modifier que les images (par prudence, mieux vaut éviter le risque d’intervenir sur les textes) qui sont en CMJN.

Que faire avec des images non taggées ?

Arrivé à ce point, deux cas de figure s’offrent à nous. Soit les images possèdent un profil, soit elles en sont dépourvues. Dans le premier cas, pas de problème. Acrobat utilisera le profil incorporé comme source et  un profil de notre choix comme cible. La conversion sera alors aussi correcte que possible.

Dans le second cas, Acrobat ne peut pas savoir comment convertir les couleurs car les images ne sont pas « taggées » (marquées avec un profil). Il utilisera alors son profil CMJN par défaut, c’est-à-dire celui qui est repris dans ses préférences. Si ce dernier est identique à celui choisi comme destination dans la boîte de dialogue Convertir les couleurs (ce qui est assez probable), aucune conversion n’aura lieu. 

La solution consiste alors à modifier temporairement les préférences d’Acrobat pour lui donner un nouveau profil par défaut. Le choix de celui-ci est un peu délicat mais, dans le cas présent, notre but est de diminuer l’encrage maximal de nos images. Si ce problème est survenu, c’est le plus souvent parce le Fogra27 a été utilisé (du moins en Europe). Nous sélectionnerons donc celui-ci comme profil par défaut.

tac3

On peut modifier momentanément le profil par défaut CMJN en passant par Acrobat (ou Edition, sur PC) > Préférences > Générales > Gestion de couleurs

Ensuite, dans la boîte de dialogue Options avancées > Impression  > Convertir les couleurs, nous commencerons par restreindre l’action de la conversion aux images en mode CMJN. Nous choisirons ensuite un profil pouvant donner des séparations moins chargées. En toute logique, le choix pourra se porter sur ISO Coated v2 300 (pour un papier couché), sur ISO Uncoated (lui aussi réglé à 300 % et conçu pour papier non couché) ou tout autre profil adapté à un type de travail particulier.

tac4

Dans la boîte de dialogue Convertir les couleurs, on commence par limiter aux images CMJN le champ d’action de la conversion.

tac5

Il faut choisir un profil de destination pour la conversion : ici, il s’agit de ISO Coated v2 300 qui ramenera l’encrage maximal à 300%.

Il ne nous reste qu’à lancer l’opération puis à repasser par la palette d’aperçu de la sortie pour vérifier que le résultat est bien celui souhaité. N’oubliez pas ensuite faire un détour par les préférences d’Acrobat pour remettre votre profil CMJN par défaut habituel. Cela rétablira la synchronisation entre les paramètres couleurs des différents logiciels de la Creative Suite et vous évitera bien des problèmes.

tac6

Une dernière vérification permet de voir que l’encrage maximal a bien été réduit : les zones mise en évidence en vert ont presque disparu et la somme des encres aux endroits les plus sombres atteint tout juste 300 %. Mission accomplie.

Cette méthode n’est bien entendu pas la seule possible pour désencrer les PDFs. Sans même parler des possibilités offertes par Pitstop, on pourrait aussi parvenir au même résultat en utilisant la fonction de contrôle en amont d’Acrobat. Mais ça , c’est une autre histoire…

Les commentaires sont terminés.