août 10

21

La vie en PMS 245

Posté sous la rubrique Graphisme.
Pas de réaction. Imprimer cet article.

Les marques connues ne manquent pas d’imagination quand il s’agit de tirer parti de leur notoriété et de leur image. Pantone s’y essaye de puis quelques années et, grâce au concept de « Pantone Universe », a permis à des fabricants tiers de proposer toute une gamme de produits dérivés allant des mugs aux vêtements et aux montres. Cette fois, c’est une réalisation plus ambitieuse qui portera le nom la firme américaine : depuis avril 2010, Bruxelles s’enorgueillit de compter en ses murs le premier Pantone Hotel.

L’immeuble au look très seventies se situe sur une petite place plutôt calme de Saint-Gilles, à deux pas de l’avenue Louise ou de l’avenue de la Toison d’Or.

À l’intérieur, les produits dérivés sont à l’honneur. Mais je n’ai pas vu de nuancier…

À l’origine de cette aventure, on trouve Michel Penneman, auteur du déjà très design White Hotel de l’avenue Louise. Contacté par les nouveaux propriétaires d’un étbâtiment décrépi de la place Loix, il a eu l’idée de demander à Pantone l’autorisation de décliner leur concept à une échelle bien plus grande que d’habitude. Le premier étonnement passé, la filiale de X-Rite a accepté.

Officiellement inauguré en juin, l’établissement n’est pas encore totalement terminé (il manque encore le bar et les aménagements définitifs du dernier étage) mais il attire déjà une large clientèle.

L’aspect général des chambres, parfois un peu froid et clinique, ne plaira sans doute pas à tout le monde mais l’originalité du résultat peut séduire face à la décoration interchangeable de la plupart des hôtels. Les professionnels des arts graphiques de passage à Bruxelles disposeront en tout cas d’un point de chute tout trouvé… si passer la nuit dans une chambre PMS 1375 ne leur rappelle pas trop le boulot !

Les couleurs sont bien entendu omniprésentes et donnent à la zone d’attente un petit côté « plaine de jeux ». Apparemment, les bandes colorées sont magnétiques et peuvent donc être remplacées facilement pour changer d’ambiance.

Le coin café as’intègre lui aussi dans l’ambiance générale.

Le restaurant nous donne un avant-goût de la décoration des chambres : la sobriété et le blanc dominent, accompagnés de touches de couleurs vives.

Chaque niveau possède une couleur dominante. Dans chaque chambre, une œuvre de Victor Levy surmonte le lit. C’est dans ces clichés pris à Bruxelles que sont puisées les teintes qui décorent les pièces. Au mur, les célèbres « chips » Pantone suscitent bien des questions chez les clients étrangers au monde des arts graphiques.

Le même principe est décliné dans toutes les chambres, avec plus ou moins de réussite suivant les cas.

Même les shampooings et gels douche sont estampillés Pantone…

… tout comme les bicyclettes disponibles dans le hall.

Les commentaires sont terminés.