août 11

9

Fin d’une longue léthargie

Posté sous la rubrique WorldSkills.
Pas de réaction. Imprimer cet article.

Il y a deux ans exactement, ma collègue et amie Amy débarquait de Singapour avec Joan, sa brillante candidate sélectionnée pour WorldSkills 2009. Long voyage pour une petite semaine de travail en commun… mais le jeu en valait la chandelle et la jeune femme allait, deux mois plus tard, remporter la médaille d’or à Calgary. Côté belge, Johana, décrocherait une belle quatrième place.

Vu ces résultats, Amy n’a pas eu trop de mal à convaincre son école de l’envoyer à nouveau en Belgique. Et c’est à Malmedy que nous avons entamé notre match amical, avant de revenir à Louvain-la-Neuve et Bruxelles.

C’est bien ce que je disais dans le titre… Après une période d’inactivité un peu inhabituelle, ce blog reprend vie avant WorldSkills 2011 et le voyage à Londres…

Et comme la dernière fois, l’aventure commence par une visite de nos adversaires singapouriennes.

Petit détour par Bruxelles le jour de la fête nationale et passage obligé par la Grand-Place.

Ici aussi, on respecte la tradition inaugurée il y a deux ans. Marilyn se plie à la coutume locale et rend hommage à Everard t’Serclaeys en espérant que cela lui portera chance. Pour Joan, la médaille d’or avait suivi…

On ne fait décidément pas dans l’originalité : après la grand-place, visite au Manneken-pis et aux librairies de seconde main, en quête de bandes dessinées pas trop chères (et si possible en anglais).

On reste dans le même domaine pas trop éloigné des arts graphiques. Le Centre belge de la bande dessinée (CBBD) nous abrite pendant qu’une drache nationale rince le pavé bruxellois.

Second titre emprunté aux murs du CBBD car, bien entendu, la voyage de nos deux visiteuse n’avait pas le tourisme pour seul but…

Le lendemain de la fête nationale, c’est le Cepegra qui nous accueille pour une troisième et dernière journée d’épreuves amicales.

Thomas, le candidat belge de cette année, planche sur l’épreuve de packaging…

… mais gère mal son temps de travail : il n’aura pas terminé dans les délais. Cela nous fera au moins une bonne répétition pour WorldSkills.

Bref, il y a encore du pain sur la planche avant Londres.

D’autant que du côté singapourien, l’efficacité est au rendez-vous. Sans être impressionnante, Marilyn assure, finit dans les temps et ne commet que peu d’erreurs…

Après cela, nos deux amies se sont remises de leurs émotions en testant les bières locales (vraiment locales en ce qui concerne la Cuvée des trolls) et en faisant les soldes… Boucler les valises n’a pas été une mince affaire.

Les commentaires sont terminés.